Peinture-Abdelhamid Sahraoui Des œuvres sur le patrimoine national

26 mai 2010

Abdelhamid Sahraoui

16-02-2009Abdelhamid Sahraoui tente à travers ses œuvres de réaliser des lieux et sites du patrimoine national et des images où le regard se dédouble, où se reflètent le conditions et circonstances même de leur présence. Cet artiste empreinte tous les chemins possibles pour apporter à chaque fois à son art une fraîcheur, une nouvelle vision de ce monde de couleurs et de formes.

L’artiste crée un corpus de travail, de dessins et d’objets. Il réalise des images génériques ou presque anonymes, dans lesquelles le caractère de l’écran est mis à distance. Il y interroge la question de la représentation et celle de la projection.

Cheminement à travers des années où il s’est perfectionné dans le dessin, la peinture à l’huile et la sculpture, ce qui lui a permis d’approfondir sa recherche. Dans la composition, les couleurs, l’abstraction…de s’affirmer en quelque sorte. Peinture désinvolte!

C’est une formidable spontanéité, des sensations intenses et fugitives, une mélancolie romantique qui se donnent à voir. C’est une communion sensuelle avec la matière: une grande palette de couleurs sculptée des réalités éphémères. Il suggère des sentiments vifs et brefs. Nous hésitons sur ce qui se passe sous nos yeux : est-ce une expression d’une joie non dissimulée de peindre, ou bien l’annonce d’une réalité fantastique à laquelle nous serions mêlés ?

Il veille à l’équilibre des tons
Le travail de Abdelhamid Sahraoui nous stimule et éveille notre curiosité pour la production artistique d’aujourd’hui. Tout devient poésie dans le lointain. Abdelhamid tend en outre à travers ses œuvres des fils qui témoignent de sa quête de lumière. Elle est omniprésente et source d’elle-même, en éclats; en tempêtes ou en vibrations.

Il peint de manière réfléchie, mais sans savoir ce qui va naître. Le hasard invente et offre des couleurs. Cette recherche de clarté, l’artiste la traduit comme une «approche de la gaieté». Le geste s’exprime plus librement et, quelque part, attend sa réponse.

Ici le spectateur en entrant dans le dessin devient presque acteur. Abdelhamid Sahraoui ne peut s’empêcher d’appliquer le mouvement à ses personnages, qui sont en réalité des silhouettes. Il veille à l’équilibre des tons, à la dégradation des couleurs, au contraste…

Ici la lumière se joue de la transparence de la matière, la pureté de la forme renvoie des ombres énigmatiques. Ce récent travail est épuré, coloré avec délicatesse, équilibré, associant les matières dans un juste équilibre, à la recherche de la perfection. Attaché à la terre, il rend à travers ses œuvres un bel hommage à la nature.

Le physicien baigne dans les couleurs
La toile n’est plus ce lieu de délectation ou de décoration, elle n’est plus cet espace de rigidité formelle, elle n’existe plus en tant qu’objet exclusivement. Elle devient le lieu d’une autre perception souvent plus intérieure et plus personnelle jusqu’à la communion avec le spectateur.

Chaque toile est alors l’espace d’un rythme, d’une tonalité chromatique, d’un équilibre entre les vides et les pleins, à elle seule une dialectique pouvant ouvrir aussi bien sur une explosion que sur un silence. Elle devient le lieu d’une fondation d’un autre langage visuel, d’une autre perception, où des couleurs qui vibrent abritent la force des rythmes inconnus.

Le rythme apparaît alors comme une force essentielle dans le procédé de création. Abdelhamid Sahraoui est né 1961 à Sougueur dans la wilaya de Tiaret. Il est physicien (option énergétique) de formation, mais quand on a l’art dans le sang, on ne peut s’empêcher de se «baigner dans les eaux vives des couleurs». Dans les œuvres de Abdelhamid Sahraoui on retrouve ici et là de la joie, de la fantaisie, de la spiritualité. En d’autres termes, la part manquante…le souffle.

B. R.     

 http://www.letempsdz.com//index2.php?option=com_content&task=view&id=9932&pop=1&page=0&Itemid=32

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

salsamigos |
maeva peace and rock |
Joutes Aveyronnaises de Mus... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | taourirt-city
| Mes musiques /Mes vidéos
| Charly's Neil's