BEIHDJA RAHAL EN CONCERT DEMAIN À 20H30 A L’INSTITUT DU MONDE ARABE

4 février 2010

Mus.andalouse

Culture (Jeudi 04 Février 2010)


BEIHDJA RAHAL EN CONCERT DEMAIN À 20H30 A L’INSTITUT DU MONDE ARABE

L’Andalousie rêvée

Par : Hakim HADIDI

La chanteuse algérienne Beihdja Rahal donnera, demain à 20h30, un concert arabo-andalou à l’auditorium de l’Institut du monde arabe.

L’interprète virtuose mettra tout son art pour interpréter un répertoire déjà bien étoffé. Le travail de Beihdja Rahal renoue donc avec une pratique très ancienne, tout en prenant acte de l’évolution constante de cette musique au cours des quelque huit siècles de son histoire.
Dans une fiche de présentation de l’artiste interprète, on apprend que Beihdja Rahal a été initiée par le maître Mohamed Kheznadji au conservatoire d’Alger, avant de rejoindre en 1982 la célèbre association El Fekhardjia et effectuer ses premiers pas scéniques à l’Opéra d’Alger, où elle se distingue par l’interprétation d’un long solo de la nouba Hssine.
Aussi, “suite à cette performance, Bouabdallah Zerrouki, talentueux ingénieur du son à qui l’on doit, entre autres, une belle série discographique autour de Kheznadji, lui suggère d’enregistrer toutes les noubas algériennes. Elle le fera bien plus tard, se consacrant à ses études de biologie, puis à son métier d’enseignante, en l’absence d’un statut de l’artiste en Algérie. En 1983, le défunt maître Abderrezak Fekhardji la choisit pour interpréter une nouba complète dirigée par le cheikh Hamidou Djaïdir, lors d’un concert donné à Alger, diffusé également à la télévision algérienne”. Installée à Paris en 1992, elle y matérialisera les projets musicaux imaginés par Zerrouki, avec un premier enregistrement, Zidane, en 1995, un deuxième, Mezmoum, en 1997, puis un troisième volet consacré au Rasd en 1999.
Une année plus tard, elle se produit pour la première fois sous son nom en Algérie. De succès en succès, Beihdja réalise, en dix ans, le tour de force de mettre “en boîte” les douze noubas de l’école algéroise la Sanâa, une première dans l’histoire de cet art, jusque-là chasse gardée des hommes.
Elle persévère dans ses efforts et arrive à se constituer une riche discographie comprenant un deuxième tour des douze noubas, et prépare son dix-huitième album. “Depuis plus de six ans, et dans un souci de sauvegarde de ce patrimoine classique, elle donne des cours de musique et de chant à Paris. Douée d’un talent exceptionnel, Beihdja Rahal rayonne dans l’interprétation du mode andalou, ce style musical classique qui porte aux nues l’authenticité et la pureté du jeu. Son interprétation exige de la chaleur, de l’âme et du sentiment. Celle qu’en propose Beihdja Rahal dégage une émotion qui a comblé le public à chacune de ses apparitions en Europe et dans le monde.”

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

salsamigos |
maeva peace and rock |
Joutes Aveyronnaises de Mus... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | taourirt-city
| Mes musiques /Mes vidéos
| Charly's Neil's