2 novembre 2009

Troupe El Amel

Festival National de Musique Andalouse Sanaâ, 5ème soirée.

Samedi 31 octobre 2009
Cinquième soirée du Festival National de Musique Andalouse Sanaâ
Avec les Associations de la Cordoba d’Alger, de Dar El Gharnatia de Koléa et de la jeune Association El Amel de Sougueur.

festivsanaa70171.jpg

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

5 Réponses à “”

  1. Artisans de l'ombre Dit :

    La tribune Online
    Festival de musique andalouse : Le 3ème Festival national de musique andalouse Sanâa à partir de lundi à Alger.
    24-10-2009

    La troisième édition du Festival national de la musique andalouse Sanâa (école d’Alger) se tiendra du 26 octobre au 2 novembre à Alger avec la participation de 18 associations de musique andalouse, ont annoncé samedi les organisateurs.
    La soirée d’ouverture sera animée par l’interprète de musique hawzi, Nacereddine Chaouli, qui sera accompagné de l’ensemble régional d’Alger, tandis que la clôture sera assurée par l’ensemble national algérien de la musique andalouse, sous la direction de Rachid Guerbas, a-t-on indiqué lors d’une rencontre avec la presse consacrée à la présentation du programme du festival.
    Les associations se produiront chaque jour, à partir de 19 h à la salle Ibn-Zeydoun (Ryadh El-Feth), devant un jury qui évaluera leur passage selon plusieurs critères, dont la présentation (costumes et la tenue sur scène), le chant (en solo et à l’unisson), la musique (accord instrumental, jeu en solo ou en groupe) et le rythme (tempo, justesse rythmique, synchronisation et homogénéité et équilibre instrumental), explique-t-on.
    Le commissaire du festival national de musique andalouse Sanâa, le maître Zerrouk Mokdad, a d’emblée souligné que cette manifestation musicale « aspire à faire connaître les associations qui excellent dans cette musique et voir leur niveau d’interprétation ».
    Constatant que le niveau des associations « est en permanente évolution », le musicien Zerrouk Mokdad a ajouté que cette rencontre culturelle qui est à sa troisième édition « représente une opportunité pour découvrir de nouveaux talents dans ce domaine ».
    Il a ajouté que « ce festival est devenu un rendez-vous culturel et artistique annuel qui offre au public des soirées musicales de qualité, reflétant le bon niveau atteint par l’ensemble des associations ».
    Le jury, après évaluation et appréciations, sélectionnera deux associations pour prendre part au Festival international de musique andalouse et des musiques anciennes, prévu du 21 au 31 décembre prochain, a-t-il en outre précisé, ajoutant que la durée du passage sur scène a été fixée à quarante minutes pour chaque association, dont le nombre des musiciens ne doit pas dépasser les dix-sept.
    Un concours de mandoline est programmé en marge du festival, a-t-il indiqué, précisant que dix candidats y sont inscrits actuellement.
    Les quatre lauréats de ce concours participeront également au Festival international de musique andalouse et des musiques anciennes par des passages en solo devant les membres du jury, a-t-il ajouté.
    La musique andalouse en Algérie est transmise par trois écoles, en l’occurrence l’école d’Alger (Sanâa), de Constantine (Maalouf) et de Tlemcen (Gharnati).

    APS

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  2. Artisans de l'ombre Dit :

    3E FESTIVAL NATIONAL DE MUSIQUE ANDALOUSE SANAÂ
    Nassereddine Chaouli ouvre le bal
    28 Octobre 2009 – L’Expression Page : 21

    C’est parti ainsi jusqu’au 2 novembre pour élire les deux associations qui prendront part, au mois de décembre, au Festival international de musique andalouse et des musiques anciennes.

    Nassereddine Chaouli a ouvert, lundi soir, la 3e édition du Festival national de musique andalouse Sanaâ, qui s’étalera jusqu’au 2 novembre. L’artiste, accompagné de musiciens de l’ensemble régional d’Alger, a interprété avec grâce une nouba dans le mode zidane.
    Entamant sa nouba par une touchia, jouée à l’unisson et suivie d’un istikhbar du Ney, dégageant des airs empreints de mélancolie, Chaouli a su subjuguer l’assistance par un m’çeder Tahia Bikoum avant de poursuivre le reste de la nouba jusqu’au khlasse Ma Tetaki Allah d’une manière sereine.
    «C’est un honneur pour moi d’ouvrir le Festival national de la musique andalouse Sanaâ. Ces rencontres artistiques doublent la volonté des associations de musique andalouse afin de percer et d’être toujours à la hauteur sur tous les plans, musical, instrumental et lyrique», a fait remarquer Nassereddine Chaouli.
    La deuxième partie de la soirée a été animée par l’association des Beaux-Arts d’Alger, dont les mem-bres ont gratifié le public d’une nouba dans le mode h’cine. Cette association, créée en 1980, s’est distinguée par une remarquable harmonie entre les musiciens et les solistes. En tout, ce sont 18 associations qui se produiront durant le Festival, à partir de 19h, devant un jury qui évaluera leur passage selon plusieurs critères, à savoir la présentation (costumes et tenue de scène), le chant (en solo et à l’unisson), la musique (accord instrumental, jeu en solo ou en groupe) et le rythme (tempo, justesse rythmique), synchronisation et homogénéité, voire équilibre instrumental.
    Au bout de ce Festival de la Sanaâ, deux associations, seront retenues et bénéficieront d’une participation au Festival international de musique andalouse et des musiques anciennes, prévu du 21 au 31 décembre prochain. Aussi, un concours de mandoline est programmé en marge du Festival. Les quatre lauréats de ce concours participeront également au Festival de décembre par des passages en solo devant les membres du jury. Lors d’un point de presse animé en début de semaine à la salle Frantz-Fanon, le commissaire du Festival de musique Sanaâ, M.Zerrouk Mokdad a estimé que ce Festival a pour but de «faire connaître le niveau des associations qui s’améliorent d’année en année». Il ajoutera, que ce rendez-vous culturel annuel et particulièrement cette 3e édition «représente une opportunité pour découvrir encore de nouveaux talents dans ce domaine».
    Notons que cette année, exceptionnellement, le Festival de la Sanaâ est programmé en automne au lieu de l’été. Il a été reporté à la rentrée à cause de la tenue du festival culturel panafricain qui a un peu chamboulé les choses. Les membres des associations présentes ont souhaité revenir à la date antérieure pour plus de cohérence et de préparation.
    Les 18 troupes participant à ce Festival ont été sélectionnées suite à des éliminatoires effectués en avril dernier. Les troupes sont soumises à un temps précis de passage, soit 40 minutes avec 17 membres chacune. Ainsi, ce soir se produiront l’association El Maghderia de Mascara, Er-Rachidia de Cherchell et l’association El Amraouia de Tizi Ouzou. C’est le chef d’orchestre Rachid Guerbas qui aura l’insigne honneur de clôturer ce Festival par un concert unique avec l’Ensemble national algérien de musique andalous.

    O. HIND

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  3. Artisans de l'ombre Dit :

    Festival national de musique andalouse Sanâa : Du 26 octobre au 2 novembre à Alger
    Du 26 octobre au 02 novembre prochain se tiendra la troisième édition du festival national de la musique andalouse Sanaâ (école d’Alger) se tiendra à Alger. Pas moins de dix-huit associations de musique andalouse, participeront à ce rendez-vous lyrique dont la soirée d’ouverture sera animée par l’interprète de musique hawzi, Nacereddine Chaouli, accompagné de l’ensemble régional d’Alger. S’agissant de la clôture celle-ci sera assurée par l’Ensemble national algérien de la musique andalouse, sous la direction de Rachid Guerbas. Les associations se produiront chaque jour, à partir de 19h à la salle Ibn-Zeydoun (Ryadh El-Feth), devant un jury qui évaluera leur passage selon plusieurs critères, dont la présentation (costumes et la tenue sur scène), le chant (en solo et à l’unisson), la musique (accord instrumental, jeu en solo ou en groupe) et le rythme (tempo, justesse rythmique, synchronisation, homogénéité et équilibre instrumental). R.C
    Le Maghreb

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  4. Harris Dit :

    Howdy, i read your blog occasionally and i own a similar one and i was just wondering if you get a lot of spam feedback? If so how do you prevent it, any plugin or anything you can suggest? I get so much lately it’s driving me crazy so any help is very much appreciated.
    Harris http://altheahartis.jimdo.com/2015/02/07/diabetic-feet-factors-to-consider

Laisser un commentaire

salsamigos |
maeva peace and rock |
Joutes Aveyronnaises de Mus... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | taourirt-city
| Mes musiques /Mes vidéos
| Charly's Neil's