Pour que nul n’oublie Mohamed benalioua

2 janvier 2009

Benalioua Mohamed

Pour que nul n’oublie Mohamed benalioua

lesoirdalgerie.pngLundi 22 décembre 2008

Culture : UN VIBRANT HOMMAGE LUI A ÉTÉ RENDU
Pour que nul n’oublie Mohamed Benalioua

benaliouamohamedremiseparbkedjnane.jpgLa salle de spectacle du Centre de loisirs scientifiques (CLS) de Sougueur a vécu au rythme d’une ambiance des grands jours jeudi à l’occasion de la célébration du premier anniversaire du décès du regretté Mohamed Benalioua, président de l’association Amel El-Andalous, qui s’est éteint un certain 25 novembre 2007 à l’âge de 53 ans, laissant une veuve et dix enfants mais aussi un vide parmi son entourage.

Le moins que l’on puisse dire sur cette journée commémorative, c’est qu’elle a été à la hauteur de l’évènement. En effet, l’affluence inhabituelle du public et la variété du programme ont été les principaux indices marquant la réussite de cette initiative contre l’oubli, où les réminiscences et l’émotion n’ont pas été sans faire bon ménage pour enjoliver davantage le décor. Les organisateurs, qui ne sont autres que ses amis et proches, ont eu l’aimable idée de concocter pour la circonstance un plateau alléchant avec en prime trois monologues permettant à Chouat, Fethi Kafi et autre Ali Benaoua, respectivement membre de l’association Nador, directeur de la cinémathèque de Tiaret et représentant de la troupe Amel El-Andalous, de mettre en relief la vie et le parcours artistique du défunt. Le jeune mélomane Zami Mohamed était lui aussi de la partie tant que son luth n’a pas connu de répit pour laisser planer une symbiose musicale rare. Auparavant, les Benmesbah, Belfedhal et Chalani, qui ont côtoyé feu Benalioua pendant des années, se sont relayés tour à tour sur l’estrade pour évoquer les qualités artistiques mais aussi les services du défunt au profit de la jeunesse locale. De son côté, l’association Ibn Badja de Mostaganem, venue prendre part à l’évènement, a eu le mérite de subjuguer l’assistance en présentant un spectacle haut en couleur. Enfin, le hall du centre a abrité une exposition de photos permettant aux visiteurs de s’imprégner des prouesses réalisées par ladite association et ce, à travers ses différentes participations dont les festivals de la musique andalouse et chaâbi de Tlemcen, Blida, Tipasa et Alger où sa place était toujours honorable. Il convient de souligner que cette dernière a vu le jour le 4 avril 1977 et compte actuellement quelque 60 adhérents tous âges confondus, dont quatre enfants de feu Benalioua.
Mourad Benameur

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Une réponse à “Pour que nul n’oublie Mohamed benalioua”

  1. Camila Dit :

    I have recently started a site, and the information you offer on this web site has helped me a lot. Thanx for all of your time & work.
    Camila http://upsetapex9532.drupalgardens.com/content/strategies-shoe-inserts

Laisser un commentaire

salsamigos |
maeva peace and rock |
Joutes Aveyronnaises de Mus... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | taourirt-city
| Mes musiques /Mes vidéos
| Charly's Neil's