Hommage à Lili Boniche au CCF d’Alger

15 octobre 2008

ZAMI MOHAMED

zami.jpglogo.gif

Culture

Retourmage à Lili Boniche au CCF d’Alger

L’Algérie métisse chantéeL’Orchestre des jeunes musiciens arabes à Alger

Un concert grandiose en novembre prochain

 27/09/08

Hommage à Lili Boniche au CCF d’Alger 

L’Algérie métisse chantée

 

Plus d’une heure et demie de belle et douce musique, le meilleur de Lili Boniche et des artistes classiques algériens qui ont marqué les années 30 et 40 ont été revisités. 

C’est un vibrant hommage qui  a été rendu jeudi soir au crooner de la Casbah d’Alger, disparu dans la discrétion la plus totale en mars dernier. Le chanteur Salah Gaoua et sa bande de musiciens algéro-français (Varoujan Fau, luth, guitare électrique ; Caroline Cuzin-Rambaud, violon, piano ; Zami Mohammed, luth, gimbri ; et Bazou, mandole, guitare) ont assuré sur scène. Le meilleur de Lili Boniche et des artistes classiques algériens qui ont marqué les années 30 et 40 ont été revisités. C’est ainsi que ces musiciens ont souhaité commémorer cet évènement. «Ya l’menfi» de Akli Yahiaten, version arabe et kabyle, «Dour biha ya chibani» de Ahmed Saber, «Alger, Alger» et «Ana fi l’houb» sont parmi les chansons «inédites» qui ont été interprétées. La voix cristalline et tendre de Salah Gaoua a réinventé ces morceaux, les rythmes et les instruments des deux rives se sont rencontrés.  

Musiques chaabie et berbère s’entremêlaient aux pleurs du violon ou au son de la guitare électrique et du piano.  Une merveille ! Dans une ambiance festive, un hommage a aussi été rendu à la profondeur et à la richesse du croisement culturel. Il faut le dire, Lili Boniche a créé un style où s’entrelacent les sonorités typiques de la musique populaire algéroise : flamenco, arabo-andalou, paso doble, mambo et tradition juive… Ses chansons ont fait danser plusieurs générations de toutes confessions. Plus d’une heure et demie de spectacle, de belle et douce musique. De nostalgie et d’émotion. Durant toute la soirée, le public bigarré n’a pas cessé d’applaudir, les femmes de pousser des youyous, de chanter quelques extraits. Jeunes et moins jeunes ont été au rendez-vous. «J’espère qu’il nous entend», lâche Salah Gaoua. Les jardins du CCF ne pouvait contenir le monde qui affluait, n’était-ce le manque d’espace, les fanas de l’Algérie métissée aurait certainement voulu danser car émotion et nostalgie étaient de la partie. Même si la sonorisation était quelque peu mal réglée, quelques futiles problèmes techniques, la soirée a été réussie. «Il y a une semaine, la groupe n’existait pas encore et moi je parlais pas l’arabe ainsi», explique Salah Gaoua. En effet, ces six artistes se sont rencontrés il y a à peine une semaine. Il y a un projet de créer une nouvelle troupe. «C’est en cours», soutient Gaoua.  

Le public, assis en début de soirée, se met à minuit debout, applaudit et chante et redemande une dernière chanson. Sensibles à cet appel du cœur, les musiciens reprennent leur place et rejouent un autre morceau.  

Par Irane Belkhedim 

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

4 Réponses à “Hommage à Lili Boniche au CCF d’Alger”

  1. Canale-Boutchebak Mona Dit :

    rendez vous sur ce site http://www.myspace.com/lesorientales
    Spectacle » les Orientales hommage au music hall d’Algérie » créé en 2003 à Alger avec L’Orchestre Bab el Marseille composé de l’Orchestre à Cordes de la Radio Algérienne et le groupe Barrio Chino de Marseille.
    CD et DVD MK2 Musique

  2. HemNearnewfew Dit :

    I am really Lucky to have had a look at this site. I am in the trade show business and promote trade show banners and dispays . Check it out here it here: trade show portable checkout kiosks If you get a opportunity to have a visit to my own site. I thought this site was super cool and hung tight to have a view and I am haha happy I did and will tell my brothers about it. Have a religoius month.

  3. CifsDoordiarf Dit :

    Affiliate marketer Travel Agent North Crown Get and Travel http://www.vancouvervacationstogo.com/

  4. CifsDoordiarf Dit :

    Please feel free e mail us if you have questions or interesting at the service. http://www.vancouverandroiddevelopment.com/

Laisser un commentaire

salsamigos |
maeva peace and rock |
Joutes Aveyronnaises de Mus... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | taourirt-city
| Mes musiques /Mes vidéos
| Charly's Neil's